Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Combien de chevaux fiscaux pour un jeune conducteur ?

Par Posted on 0 Pas de tags 0

Un jeune conducteur n’est pas forcément celui qui vient de passer son permis à l’âge légal pour l’avoir. C’est surtout la personne qui n’a pas encore souscrit un contrat d’assurance auto à son nom. Les compagnies d’assurance les considèrent le plus souvent comme des assurés à risque. Avec le nombre d’accidents de voitures qui touchent les jeunes, il y a des règlementations qui limitent le nombre de chevaux fiscaux minimum pour un jeune conducteur.

On entend par puissance fiscale ou encore puissance administrative, la puissance maximum atteinte par le moteur de véhicule. Pour la calculer, on tient compte de la puissance maximale du véhicule ainsi que de son émission carbone. C’est à partir de la puissance fiscale que la carte grise est établie par le centre d’immatriculation. Il faut savoir que le prix de la taxe varie selon la région d’immatriculation. Pour les assureurs, une voiture est catégorisée en tant que voiture puissante à partir du moment où elle affiche une puissance dépassant les 6 chevaux fiscaux.

Jeune conducteur : bien choisir son véhicule

En tant que jeune conducteur, du point de vue de l’assurance, il s’agit d’un conducteur présentant un profil à risque. Pour éviter de payer un contrat d’assurance trop cher, il est recommandé de choisir un véhicule qui présente une puissance inférieure à 6 chevaux fiscaux. Il faut aussi tenir compte de la fréquence des déplacements. Le choix du véhicule pour un jeune conducteur doit aussi dépendre du lieu où il doit conduire. Pour un conducteur qui se déplace peu, il est conseillé de choisir une petite citadine.

Il faut savoir que les jeunes conducteurs doivent respecter les limitations de vitesse prévues par la loi. Ainsi, par temps sec, il ne doit pas dépasser les 110 km/h sur l’autoroute. Sur une voie rapide, la vitesse maximum est de 90 km/h. Il est important de bien respecter les règlementations en vigueur en tant que jeune conducteur. En effet, avec le permis à point, il se pourrait que vous ayez à repasser les examens pour passer le permis de conduire dans le cas où vous faites des infractions sur la route.

 

Pas encore de commentaires.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *